L’Arabe du futur est une BD plus actuelle que jamais, dans un monde où les frontières deviennent des murs de barbelés, où la richesse des cultures est trop souvent perçue comme un péril et où la croyance se métamorphose dangereusement en idéologie zélée.

Riad Sattouf nous raconte en images son enfance, oscillant entre une France marquée par Pompidou, une Syrie manipulée par Hafez Al-Assad et une Libye au main du « frère guide » Kadhafi. Le petit Riad, dont les cheveux dorés suscitent l’admiration des populations arabes, doit grandir partagé entre deux systèmes de valeurs: d’une part une mère au foyer bretonne, d’autre part un père syrien sunnite plutôt cultivé. Ce dernier, prêcheur du panarabisme, ne cache pas son admiration pour les dictateurs arabes qui incarnent, selon lui, virilité, puissance et réussite.

L’auteur donne à voir des lieux confidentiels, voire défendus pour la plupart d’entre-nous, lecteurs occidentaux. On découvre l’intérieur spartiate des maisons traditionnelles, la salle réservée aux femmes qui attendent patiemment le retour des hommes ou encore les ruelles crasseuses traversées par des fleuves stagnants.

7772214647_la-couverture-de-l-arabe-du-futur-de-riad-sattoufA travers un dessin d’une apparente simplicité et d’une naïveté enfantine, Riad Sattouf parvient avec brio à retranscrire les maux de ces sociétés gouvernées par la peur. L’Arabe du futur est une analyse socio-politique didactique (on comprend mieux la différence entre sunnites et chiites par exemple) et très drôle. En bref, une vraie bouffée d’air frais pour un sujet sinistre et complexe.

Après un premier tome vendu à plus de 200 000 exemplaires et primé meilleur album de 2014 au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, Riad Sattouf signe cette année le deuxième tome dessiné de son enfance syrienne (que je vais m’empresser de lire bien sûr…)

Il faudra attendre un peu pour lire la suite des aventures du petit Riad, « petit arabe moderne et éduqué » comme le rêve son père.

Une BD à mettre entre toutes les mains !

See you 🙂

Publicités